MODELES PHOTO - André Thomarel

14 avril 2014

Petites pensées...Hommages à Damien Cadio qui expose Galerie Eva Hober ; à Neil Beloufa qui expose Fondation Ricard 75008 Paris,

Blog intime d’Andreas T. : récits et photos de ses rencontres avec les modèles photo du MPC 49

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

Accueil du blog photo Sexpop Art 2 : http://andreasthomarel.canalblog.com

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN : http://andrasthomarel.canalblog.com

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

www.FaceBook.com/thomarel

 

Hommages à Damien Cadio qui expose Galerie Eva Hober ; à Neil Beloufa qui expose Fondation Ricard 75008 Paris, curateur Mihnea Mircan ; Latifa Echakhch qui expose chez Galerie Kamel Mennour, 75006 Paris. Hommage à Claire Chesnier, Vincent Dulom, Koyo Hara, Radenko Milak, Claire Tabouret, Pippa Blake qui expose « galerie du jour agnès b ».

Hommages à Henrik Samuelson qui expose « galerie laurent godin », 5 rue du Grenier Saint-Lazare, 75003 Paris

 

Huit français sur dix souffrent ou ont souffert de problèmes de peau : psoriasis, allergies, eczéma, cutis laxa, pitiriasis robra pilaris…

 

Il y a un vieil adage que nous devrions méditer : « Une bataille ne commence qu’avec le second coup. » H. A.

 

Il y a comme une promesse d’éternité qui se profile derrière un beau visage. C’est pour ça que sans cesse il ne se lassait pas de regarder cette jeune fille.

 

Un traité de mystique comme un livre érotique a la même fonction : amené son utilisateur à l’extase  

 

Un tiers des recherches dans Internet sont tournées vers des personnes.

 

Nous sommes 63 millions sur une planète peuplée de 6 milliards d’individus ;

 

J’entendais un jour Claude Chabrol qui disait qu’il travaillait énormément son film avant de le tourner. Quand il arrive sur le plateau, le film est ficelé. Il n’y a pas de perte de temps avec lui.

 

 A ce jour, le salaire des femmes est de 25% inférieur aux hommes. En France, il y a 80% de taxes sur l’essence.

 

Jean-Marie de Montclos assure qu’il n’y a que 2 ou 3 personnages de l’histoire de France dont le monde entier connaît le nom : Victor Hugo, Napoléon et Louis XIV (le point 28 12 91 N° 1006

 

« Chacun tue ce qu’il aime » Oscar Wilde.

 

 

 

Posté par leramo à 09:16 - Permalien [#]
Tags : , , , ,


03 avril 2014

La vague bleue, Manuel Valls, Christiane Taubira, Ségolène Royal

 

Blog intime d’Andreas T. : récits et photos de ses rencontres avec les modèles photo du MPC 49

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

Accueil du blog photo Sexpop Art 2 : http://andreasthomarel.canalblog.com

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN : http://andrasthomarel.canalblog.com

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

www.FaceBook.com/thomarel

 

Le grand finaud

Pour répondre à la vague bleue aux municipales le président Hollande nomme Manuel Valls un socialiste de droite Premier ministre ; pour  rassurer les abstentionnistes de gauche et leur vote significatif aux municipales et la grogne de sa majorité dure de gauche il conforte au gouvernement ses ministres durs de gauche ; pour ne pas déplaire à l’Outre Mer il pérennise à son poste l’icône de la gauche Madame Christiane Taubira et ce faisant il contrebalance les pouvoirs de son Premier ministre ; pour remuer les cœurs de gauche dans les chaumières il nomme la mère de ses enfants la pasionaria de la gauche Madame Ségolène Royal au gouvernement et ce faisant on ne pourra plus dire de lui, comme le disait Madame Valérie Trierweiler, que ses affects sont à plat.

Il n’y a que pour faire baisser le chômage et réduire les déficits budgétaires que le président Hollande n’a pas encore trouvé les bonnes finasseries. Mais ne craigniez rien, il va y arriver.

 Julien Courbet

Radio RTL, Emission « Sans aucun doute » de Julien Courbet : on s’occupe d’un cas pitoyable, une brave dame dans le malheur, Mme X abandonnée par son mari.

Mme X : 58 ans, propriétaire d’une maison qu’elle occupe aux alentours de Périgueux avec jardin de 1200 m2.

Touche depuis 1 an le RSA 439 euros mensuel. Ne travaille pas.

On recherche un bénévole, une âme charitable pour tondre le gazon de Mme X

Faire offre

Urgent

----

Posté par leramo à 08:51 - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 avril 2014

Hommage à Ivan Argote qui expose en mars 2014 à la Galerie Perrotin, 75003 Paris et Bernard Frize. Hommage à Michel Gutierrez da

 

Blog intime d’Andreas T. : récits et photos de ses rencontres avec les modèles photo du MPC 49

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

Accueil du blog photo Sexpop Art 2 : http://andreasthomarel.canalblog.com

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN : http://andrasthomarel.canalblog.com

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

www.FaceBook.com/thomarel

 

Je rêve d’un président de la République qui dirait :

- C’est moi qui dirige la France. Je suis le chef, le kaiser le César. C’est moi qui donne mes instructions, mes ordres à M. Ayrault mon Premier ministre. Donc, s’il y a un  responsable,  suite à mes ma gouvernance, aux votes désastreux des français pour moi et pour le parti socialiste à ces élections municipales 2014, c’est moi le responsable.

M. Ayrault,  n’a aucun pouvoir.

Donc, cessez de me dire qu’il faut que je change de Premier ministre.

Demandez-moi plutôt si je dois démissionner ?

Dernière heure : Manuel Valls a été nommé Premier ministre.

 

Hommages à Robert Wilson qui expose Lady Gaga à la Galerie Thaddaeus Ropac, 75003 Paris, et aussi Harun Farcki, Georges Bazelitz. Hommage à Maxim Gvinjia chez Bétonsalon un projet d’Eric Baudelaire ; Ana Paula Portilla, Guillermo Arizta, Carmen Mariscal, Julia Rodriguez Sanchez, Rémi Luc, Eunic Chao qui exposent à Musée Mexique, Paris. Hommage à Yan Morvan qui expose galerie Sit Down,  rue, sainte Anastase. A la Galerie InXbetween galleux, rue sainte-Anastase : Hiroki Nakamura, Kouji Nishioaka, Hiroyoki Oda, Makoto Okawa, Yasuyuki Ueno, Mami Yoshikawa de l’Atelier Corners. Hommage aux Bishnoïs. A Sebastiao Salgado qui expose chez Polkagalerie, 75003 Paris. Hommage à Ivan Argote qui expose en mars 2014 à la Galerie Perrotin, 75003 Paris et Bernard Frize. Hommage à Michel Gutierrez danseur et performer

 

 

Posté par leramo à 08:44 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 mars 2014

VIDEO - Rendez-vous par André Thomarel


RENDEZ-VOUS
envoyé par Thomarel

Accueil de ce blog :

andreathomarel.canalblog.com

ANDRE THOMAREL

Blogueur -

Auteur de compositions photographiques (sculptures, installations)- –Illustrateur–Photographe– Vidéaste contemporain –  Auteur (Guide du petit minet : 47 rendez-vous avec les minous du guide - La jeune fille et la boule, un roman de ténèbres sur fond de secte et de conflit psychosexuel–Le Guide-leurre de la réussite, ou comment réussir en 6 mois sans rien prouver)–Homme d’affaires - Journaliste halieutique –   

Directeur de site Internet

 

Editeur de Vauvenargues, moraliste français du 18e siècle :

 

Réflexions et Maximes

 

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

 

Accueil du blog photo Sexpop Art : http://andreasthomarel.canalblog.com

 

-

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN: http://andrasthomarel.canalblog.com

 

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

 

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

 

www.FaceBook.com/thomarel

 

 

Posté par leramo à 16:00 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 mars 2014

Frédérique Santal

 

Blog intime d’Andreas T. : récits et photos de ses rencontres avec les modèles photo du MPC 49

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

Accueil du blog photo Sexpop Art 2 : http://andreasthomarel.canalblog.com

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN : http://andrasthomarel.canalblog.com

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

www.FaceBook.com/thomarel

 

Mes amies, mes amis, faites-moi le plaisir de regarder le site de mon amie l’artiste Frédérique Santal. Vous ne serez pas déçus par ses étonnantes marionnettes. Ni hantées ni surréalistes (je veux dire par-là qu’elles ne nous effrayent pas ou ne nous agacent pas) mais oniriques, troublantes et  remplies de mouvement et de vie. Les marionnettes de Frédérique sont porteuses d’une part de mystère qui se laisse deviner sans jamais être complètement déflorée, car elles ne sont pas des réalités, mais chacune une fiction pour nous divertir.

Elles sont déjà considérées par les experts comme des pièces de collection.

 

http://santal.blog4ever.com/

 

 

Posté par leramo à 15:41 - Permalien [#]
Tags :



14 mars 2014

Hommage à Paul Czerlitzki qui expose à la galerie Laurent Godin,

 

Blog intime d’Andreas T. : récits et photos de ses rencontres avec les modèles photo du MPC 49

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

Accueil du blog photo Sexpop Art 2 : http://andreasthomarel.canalblog.com

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN : http://andrasthomarel.canalblog.com

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

www.FaceBook.com/thomarel

 

Hommage à Jean Rustin qui vient de mourir. Hommages à Paul  Czerlitzki qui expose à la galerie Laurent Godin, à Gérard Garouste à la galerie Daniel Templon, Charles Darwin, l’archipel Galápagos, le Groupe Atlantic Pro Helveta, Asim Waqif,  les graffeurs français Lek et Sowat, le photographe Mario Testino, JH Engström, Stanislas Guigui à la  galerie particulière, 16 rue du Perche, Paris 75003.

 

Tout le monde ment.

Que les hommes politiques mentent à tour de bras, tout le monde le sait. Ce n’est pas une nouveauté. Ils mentent pour nous manipuler en vue des élections, pour ne pas contredire leur idéologie, pour faire oublier ses misères au peuple, pour faire porter le chapeau de leur impéritie à un autre ou à un peuple biblique par exemple. C’est tellement facile et plus pratique.

Mais le pire maintenant, c’est ce que j’appelle le « nouveau journalisme », comme avant on disait le « nouveau roman », ou les «  nouveaux philosophes. Le « nouveau journalisme » qui consiste, entres autres choses, à présenter tous les ragots, saletés, petites merdes qui circulent sur Internet, comme « vérité vraie » avec un aplomb d’initiés, et ce, eux, pour des raisons commerciales.

Le ragot peut rapporter gros.

Eh bien, il y a quelques jours, je suis tombé dans le panneau comme un bleu.

Presse parlée et écrite affirmaient que le président Hollande recevant des députés socialistes leur a dit « Sarkozy, je le suis à la trace, je sais tout ce qu’il fait. Je l’ai à l’œil ».

Leur a dit et non pas aurait dit

Eh bien, mes amies mes amis, c’était un pur ragot, j’en ai la preuve

J’en fais amende honorable, car je me  suis servi de ce ragot présenté comme une vérité par la presse  dans cette page Facebook pour écrire quelque chose.

La conclusion de ce petit billet, mes amies mes amis, c’est que désormais, je n’écrirais plus rien de politique  dans ce lieu de crainte de participer, à mon corps défendant, à ce jeu du mensonge révoltant.

 

Posté par leramo à 07:30 - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 mars 2014

Hommage à Jean Rustin qui vient de mourir/

 

Blog intime d’Andreas T. : récits et photos de ses rencontres avec les modèles photo du MPC 49

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

Accueil du blog photo Sexpop Art 2 : http://andreasthomarel.canalblog.com

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN : http://andrasthomarel.canalblog.com

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

www.FaceBook.com/thomarel

-----

Hommage à Jean Rustin qui vient de mourir.

 

Ne me parlez pas de complot politique, SVP, concernant Nicolas Sarkozy.

Ce matin (10 03 23014), M. Brice Hortefeux, ex-ministre de l’intérieur, disait sur RTL chez Jean-Michel Aphatie que Mme Christiane Taubira, ministre de la Justice, avait remplacé il y a quelques mois 2 juges d’instruction de la brigade financière présumés de droite, par 2 juges d’instruction de sensibilité de gauche. Aussi sec, ces messieurs mettent sur écoutes téléphoniques l’ex-président de la République.

Bizarre ! Bizarre ! Vous avez dit bizarre…

Le même Brice Hortefeux, qui a de grandes oreilles qui traînent partout, disait encore sur RTL dans le même souffle qu’il y a 15 jours, le président de la République François Hollande  lors d’une réception de députés socialistes à l’Elysée au moral dans les chaussettes : « rassurez-vous, Sarkozy je l’ai à l’œil. Je sais tout ce qu’il fait ».

Bizarre ! Bizarre ! Vous avez dit bizarre…

 

 

Posté par leramo à 07:58 - Permalien [#]
Tags :

06 mars 2014

Patrick Buisson et le Président Nicolas Sarkozy

 

Blog intime d’Andreas T. : récits et photos de ses rencontres avec les modèles photo du MPC 49

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

Accueil du blog photo Sexpop Art 2 : http://andreasthomarel.canalblog.com

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN : http://andrasthomarel.canalblog.com

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

www.FaceBook.com/thomarel

 

La morale de l’affaire des enregistrements des propos de Nicolas Sarkozy à l’Elysées par Patrick Buisson  conseiller privé du Président révélés ce jour par la presse c’est  que lorsqu’on est le Roi, l’homme le plus puissant de la république, on n’a pas « d’amis ». On est seul. Garde-toi de tous côtés mon ami. C’est celui là même qui te flatte le plus qui te plantera un poignard dans le dos, qui te trahira, qui enregistra tes conversations pour s’en servir un jour ou l’autre contre toi, peut-être par vengeance, ressentiment, jalousie, haine. D’ailleurs Nicolas Sarkozy est bien placé pour le savoir lui qui a trahi Jacques Chirac son père spirituel en politique. N’oublions pas que César fut assassiné, entre autres conjurés, par son propre fils adoptif, « Toi aussi mon fils.. » Il est en de même partout, la « femme jockey Mme Boutboule » meilleure amie de la femme de  Laurent Fabius, vendit à « Paris Match » des photos de Mme Fabius sur la plage les seins nus, qu’elle pris elle même. Les stars de cinéma le savent bien qu’elles doivent se méfier de tout le monde.

  

Posté par leramo à 07:57 - Permalien [#]

28 février 2014

"infogaleriebenamou@gmail.com"

 

Blog intime d’Andreas T. : récits et photos de ses rencontres avec les modèles photo du MPC 49

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

Accueil du blog photo Sexpop Art 2 : http://andreasthomarel.canalblog.com

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN : http://andrasthomarel.canalblog.com

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

www.FaceBook.com/thomarel

 

Wed, 26 Feb 2014 11:55:22 +0100
De:  "infogaleriebenamou@gmail.com" <infogaleriebenamou@gmail.com>
À:  athomarel@free.fr
Répondre à:  infogaleriebenamou@gmail.com
Objet:  SAVE THE DATE - VERNISSAGE - Jeudi 6 Mars Xooang Choi
2 unnamed text/html 25,15 KB Téléchargement
<cleaned_taghttp-equiv="content-type" content="text/html;charset=utf-8">
La Galerie Albert Benamou - Véronique Maxé et Albert Koski
présentent
 
                 Xooang Choi
                 The Blind For The Blind
 
 
                   Vernissage Jeudi 6 Mars
                 de 18h à 21h
   
 
          
Reflection - 2012
 82 x 52 x 87 cm
 Oil on Resin - Solid Wood
 
 
Xooang Choi a acquis sa reconnaisance  dès le début des années 2000 pour ses sculptures figuratives miniatures en argile polymère peinte. A partir de 2007, il a produit des oeuvres plus volumineuses, qui ont magnifié son travail et l’ont rendu plus vivant une fois mis en scène dans l’espace.
 
Le travail de Choi se distingue par l’utilisation d’une technique hyperréaliste qui lui permet de représenter des corps humains doublés de la puissance métaphorique qu’ils véhiculent par une structure sociale homogène et uniforme. Remarquablement délicates dans le détail, mais en même temps dérangeantes, voir macabres, ses représentations expriment une métaphore incarnée par des corps humains. Les attitudes et les regards qui frappent immédiatement par leur réalisme et leur surréalisme reflètent les observations et le commentaire acerbes de l‘artiste sur la société. Il révèle ainsi les maladies mentales de ses contemporains - perte de repères ; faiblesse ; paranoïa ; absence de libre arbitre ainsi que la violence cachée sous le rationalisme de la société. Ses sculptures se développent jusqu’à explorer les questions ontologiques sur l’existence et l’identité de l’homme.
 
Xooang Choi began to be recognized from the early 2000’s for his miniature figurative sculptures made of painted polymer clay. Since 2007 his work has been enlarged in its scale, which gave more presence to his sculpture - as if a living object staged in space. 
 
Choi’s work is distinguished for its hyper-realistic technique of portraying human bodies and its powerful metaphors contained therein. Figures and body parts in his work are distorted, exaggerated, abbreviated or mutilated, participating in a certain action or composing a certain structure. The artist portrays facets of human relations and contemporary psychology including society’s pathological state, gender politics, communication (or its absence), and isolation, oppression or anxiety of an individual devastated in the homogenized, uniform social structure. Remarkably delicate in detail yet also disturbing - even macabre, images of his work comprise a metaphor expressed in human bodies, their gestures and looks –at once extremely realistic and surrealistic – reflecting the artist’s acerbic observations and commentary on society. His sculptures that reveal mental maladies of contemporary people - lost; deficient; paranoid; and deprived of free will-, and violence hidden beneath the rationality of society expand to explore ontological questions about human existence and identity. 
 
La galerie Albert Benamou - Véronique Maxé présente pour la troisième fois à Paris une exposition de sculptures et de dessins de l’artiste coréen Xooang Choi. Dans une nouvelle série «Blind for the Blind» le jeune homme poursuit l’exploration de ses themes obsessionnels qu’il incarne par des figures hyperréalistes en résine minutieusement ciselées.
L’impossible communication entre les êtres, les pulsions de vie et de mort, la sexualité, la douleur d’exister, la fracture sociale. Une anatomie d’écorchés, de fantômes silencieux qui claudiquent leur humanité blessée en proie à toutes les variations de la solitude.
L’Art Contemporain, la photographie, le cinéma, à travers des parcours singuliers, dissèquent avec une férocité jamais atteinte le Théâtre de la Cruauté. Tyrannies, massacres sériels et répétés, désastres de la guerre, traumatismes psychiques, et leurs exorcismes ....
Le 20 ème siècle a ouvert un champ plus large au langage du corps pour les artistes. Il devient une expression plastique, un spectacle, une prospection sensorielle  où se déclinent toutes les souffrances et le refoulé d’une société.  A chaque génération se succèdent des guides, des acteurs qui tentent d’illustrer des conflits, entrainent leur propre chair, leur «moi peau» à des facéties plus ou moins morbides. Le Surréalisme et le Dadaïsme tournent le corps en dérision, le parodient, le machinisent, le «nihilisent». Puis il devient l’œuvre, pour le créateur comme pour le spectateur. L’actionnisme viennois à travers des rituels barbares, orgiaques, de sangs et d’excréments va s’employer à dénazifier une nation toute entière. Le Body Art propulse sur la scène des happenings sado masochistes: Marina Abramovic, Gina Pane, Ana Mandieta s’immolent dans des auto flagellations extrêmes qui oscillent entre la meurtrissure physique et l’automutilation.
«les effroyables limites du corps humain»Â  Kafka
Après le sacrifice, l’immolation, une certaine forme de maniérisme et d’ironie s’insinue. L’enveloppe s’échappe, se déforme, et des marionnettistes du bricolage d’identité instaurent un «ordre anatomique nouveau». Matthew  Barney  met en image une humanité hybride, les Cyborgs, dans son cycle de films Cremaster. Patricia Piccinini  accouche des créatures mutantes, les frères Chapman des enfants androgynes hypersexués. Ron Mueck, Evan Penny, Gullivers méga-réalistes fabriquent des géants mélancoliques, Maurizio Cattelan  des «mini me», un garçonnet Hitler. Duane Hanson expurge les anti-héros de la société américaine, tandis que Marc Quinn ampute, Louise Bourgeois tronque, Orlan greffe.
Chacun s’accorde à exploiter les dernières découvertes  de la chirurgie esthétique, de la biologie à la génétique, et à penser différemment les codes et les tabous.
Le cinéma n’est pas en reste. David Cronenberg (Existenz) ou Pedro Almodovar  (Dans ma peau) déclinent les désordres de scientistes qui expérimentent leur folie de démiurges sur des innocentes ou des consentants cobayes. Frankenstein en est le père légitime, monstre douloureux sorti du laboratoire d’un savant hanté. Suivi par les créateurs des films gore qui rivalisent en  hémoglobine de prouesses techniques et d’effets très spéciaux.
Choi n’échappe pas à cette esthétique du spectaculaire. Après les créatures autistes de son «syndrome d’Asperger» il a repeuplé de  damnés égarés une antichambre crépusculaire, un Festin nu : scarifications, tatouages, greffes, mutilations, transsexualisme, difformités, rien n’est épargné à ces enfants d’un nouveau Genre . « Le corps est comparable à une phrase qui vous inviterait à la désarticuler pour que se recompose à travers une série d’anagrammes sans fin, ses contenus véritables » Hans Bellmer.
L’originalité de Choi Xooang est de s’intéresser au lien, dans tous les sens, - le couple, ou plutôt son impossible - qui tisse par la couture, la ligature, le nœud, tout ce qui exprime l’attachement mais surtout l’arrachement. Son vocabulaire  dissocie ses figures autour du double, mais de doubles contrariés: pas de fusion, pas de séparation, des unions siamoises, zoomorphes, homophiles.
Des Jeunes filles désemparées, dupliquées, se cherchent un reflet dans un miroir flou. Etreintes par derrière, pénétration au poing, répression du désir, imbrications, vampirisations mentales (comme chez Edvard Munch). La pulsion morbide solitaire, l’empêchement, se substituent à la douceur et aux grandes espérances. Nul ne se regarde sauf pour se contraindre. Ces corps à corps, contre - corps, deviennent des allégories d’amours contrariés. Les personnages, s’aveuglent, se violentent avec une désespérance aigüe.
Les chairs, traitées avec une éblouissante technique, se superposent comme les pelures d’un oignon. Livides, tourmentées, bleuies, obscènes, comme celles de Lucian Freud dont il admire les oeuvres.  L’épiderme devient sur-derme, armure fragile corsetant ces fragiles silhouettes. Des rubans suturent les torses, les chevilles, cousus avec la grâce d’un Watteau travaillant les bas et les taffetas, mais la férocité d’un Laclos dans les liaisons dangereuses. Les blessures stylisées sont aussi incurables que celle d’Amfortas dans l’opéra de Wagner ou le grec Philoctète abandonné sur son île.
Son humanité est jeune et les premiers balbutiements de ces égarés se font dans la douleur et la convulsion. Les adolescents s’entrechoquent, mains crispées, os contre os, œil pour œil, dent pour dent... se muent en chiens, autruches, et l’animalité transgressive de chacun affleure dans ce combat à tue et à toi. On y retrouve l’influence de Francis Bacon, toujours en fond de ring.
Les prothèses monstrueuses, complètent et appareillent sa collection de freaks. «Le corps comme la prothèse du moi» déclare David Le Breton. Comme Cronenberg  dans son film «Crash», Choi accentue l’érotisation perverse fondée sur la fascination et la répulsion. Un fétichisme du handicap. Au delà, il raconte aussi en la symbolisant, la part mutilée de chacun. «Le manque rend humain» disait Michel Journiac.
Des dessins anatomiques contrebalancent en études délicates l’impact mortifère de ses sculptures. Lavis, aquarelles aux couleurs tendres, érotiques, comme ceux de Rodin ou de Klimt, traits légers de crayons, larmes laiteuses dans des yeux gorgés, sexes mêlés, prothèses-jambes de chaise, crânes habillant les visages comme des masques de carnaval. Auto-sensualité d’un enfant autiste qui se cherche des jouets, des objets transitionnels et des consolations, pour ne pas s’effondrer. La tendresse affleure à travers ce regard mouillé, un œil unique tacheté, planète solitaire. Les grands yeux des enfants dans les mangas coréens (manhwas).
Pour cet écorcheur de suppliciés du sentiment, ces «carcasses potentielles», le corps devient un symptôme, une somatisation des conflits psychiques, sociaux, institutionnels. Cet artiste écartelé, dans un pays déjà divisé, incarne le paradigme de l’altérité. Dans ces figures miniatures qui deviennent des doubles d’autoportrait il modifie notre perception des limites de l’humain et établit une identification au blessé, à l’incomplet, au mutilé. Une passerelle de compassion, de réhabilitation du lien social, émotionnel.   
 
Véronique Maxé
     
                           
 
Reflection ( détail ) - 2012
 82 x 52 x 87 cm
 Oil on Resin - Solid Wood
 
 
 
Galerie Albert Benamou - Véronique Maxé
24 rue de penthièvre
75008 Paris
 
+331 45 63 12 21
www.galeriebenamou.com

Posté par leramo à 10:06 - Permalien [#]

galerie de multiples

 

Thu, 27 Feb 2014 16:14:27 +0100
De:  galerie de multiples <galeriedemultiples@wanadoo.fr>
À:  "newsletter@galeriedemultiples.com" <newsletter@galeriedemultiples.com>
Répondre à:  postmaster@galeriedemultiples.com
Objet:  [newsletter] GDM in BAM
Partie(s): 
2.2 BEAUX-ARTS-Mars14article008.jpeg image/jpg 120,87 KB Téléchargement
2.3 bam357.jpeg image/jpg 167,98 KB Téléchargement

GDM... 17, rue Saint-Gilles 75003 +33 (0)148872177   Du 25 janvier 2014 au 18 mars 2014 : Peter Downsbrough
gdmparis.com

Posté par leramo à 10:04 - Permalien [#]

Galerie Hors-Champs <contact@galerie-hors-champs.com

 

  Galerie Hors-Champs <contact@galerie-hors-champs.com>
À:  invitation@galerie-hors-champs.com
Répondre à:  contact@galerie-hors-champs.com
Objet:  Exposition : "De Profundis" du 11 mars 2014 au 30 avril 2014

Ce message a été écrit dans un autre jeu de caractères que le votre. S'il n'est pas affiché correctement, cliquez ici pour l'ouvrir dans une nouvelle fenêtre.

La Galerie Hors-Champs < http://www.galerie-hors-champs.com/Horschamps/index.php?option=com_content&view=article&id=74%3Aexp-deprofundis&catid=2%3Aexpositions&Itemid=2> présente
*« De Profundis »*
Une exposition collective
* Vincent Descotils -- Daria Surovtseva*
*Muriel G. MASSON -- Philippe Bréson*
Curating : Hannibal Volkoff
Exposition du *11**mars 2014* au *30 avril 2014*
Vernissage le *11 mars 2014* de *18 heures* à *21 heures

Posté par leramo à 10:00 - Permalien [#]

26 février 2014

GALERIE MARIA LUND

 

Blog intime d’Andreas T. : récits et photos de ses rencontres avec les modèles photo du MPC 49

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

Accueil du blog photo Sexpop Art 2 : http://andreasthomarel.canalblog.com

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN : http://andrasthomarel.canalblog.com

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

www.FaceBook.com/thomarel

 

 

  Galerie Maria Lund <galerie@marialund.com>
À:  athomarel@free.fr
Objet:  ART14  London - The Olympia  28. 02 - 2. 03. 2014
  1 unnamed text/html 46,67 KB  

 

1. PIPALUK LAKE Drops III 42 x 27 x 19 cm plaques de verre thermoformées, acier et oxyde kiln formed glass, oxide and steel 2014

 

 

 

2. MAIBRITT ULVEDAL-BJELKE étude-de-kaleido no 05 dia. 30 cm acrylique/huile/papier/toile acrylics/oil/paper/canvas 2013

 

 

 

3. HELENE SCHMITZ sans titre - untitled 108 x 134 cm & 68 x 85 cm photo, jet d’encre sur papier mat

photo, ink jet print on matt paper édition pour chaque format : 3 ex + 2 E.A. edition for each size : 3 ex + 2 A.P. 2013

 

 

4. BENTE SKJØTTGAARD Pink cloud no 1347 47 x 47 x 25 cm grÚs, faïence, glaçure et époxy stoneware, earthenware, glaze and epoxy 2013

 

 

 

5. LEE JIN WOO sans titre - untitled 

25 x 33cm charbon de bois et papier Hanji charcoal and Hanji paper 2013

 

 

 

 

 

 

 

Photos : Jesper Palm & Pipaluk Lake, Helene Schmitz, Ole AkhÞj, Maibritt Ulvedal Bjelke & Marc-Antoine Bulot

 

 

 

 

GALERIE MARIA LUND

 a le plaisir de vous faire part de sa participation à is delighted to announce its participation in

 

ART 14 LONDON 28. 02 – 02. 03. 2014

"SCANDINAVIAN MATTERS" PIPALUK LAKE  HELENE SCHMITZ BENTE SKJØTTGAARD MAIBRITT ULVEDAL-BJELKE peinture, photo & sculpture

STAND K5 – tel. +33 (0) 6 61 15 99 91

Olympia Grand Hall, Londres http://www.artfairslondon.com/site

 

 

pour voir les oeuvres  –  to see the artworks www.marialund.com

 

 

Dans le contexte actuel de globalisation et de fascination des pays occidentaux pour les créations venues de territoires lointains et exotiques, SCANDINAVIAN MATTERS met en avant les qualités spécifiques au microcosme nordique, étroitement liées à la matiÚre et à la nature. S’il est géographiquement attaché à l’Europe, il s’en distingue artistiquement. Les oeuvres de Bente SkjÞttgaard, Pipaluk Lake et Helene Schmitz interrogent les thÚmes des forces originelles, de l’éphémÚre, de la beauté du déclin et une certaine mélancolie. Ainsi, Helene Schmitz montre à travers ses photos le combat que l’homme mÚne contre une nature qui le dépasse ; Pipaluk Lake laisse les lois de la gravité intervenir dans son processus de création, et Bente SkjÞttgaard utilise les qualités inhérentes à la terre pour ses capacités, tout à la fois primitives et raffinées, de parler de la Nature, dans un dialogue subtil entre figuration et abstraction. Maibritt Ulvedal Bjelke laisse sa peinture se perdre dans les limites du Tangram, poursuivant sa quête fondamentale de la substance et de la surface, où le concept rencontre l’émotion.

 

In the context of globalization and Western fascination with the creations of distant and exotic territories, SCANDINAVIAN MATTERS puts forward the specific qualities of the Nordic micro-cosmos with its deeply rooted relation to matter and Nature. Maybe close in distance, but distinguishing itself even in the European scope. The works of of Bente SkjÞttgaard, Pipaluk Lake and Helene Schmitz question the themes of original forces, the ephemeral, the beauty of decline and a certain melancholia – Schmitz through photos showing Mankind’s battle with a Nature beyond control, Lake by letting the laws of gravity interact with her will in the process of creation and SkjÞttgaard by using the inherent qualities of clay as a both primitive and refined way of speaking of Nature in a subtle dialogue between figuration and total abstraction. Ulvedal Bjelke lets the paint loose within a sophisticated Tangram of limits, pursuing her query of the fundamentals of substance and surface where concept meets emotion.

 

 

            actuellement  Ã  la galerie right now  at the gallery

 LEE JIN WOO La lumiÚre par le vent - In the wind the light peinture – painting >  15. 03. 2014

 

 

actualités hors-les-murs other news

PIPALUK LAKE est exposée dans le cadre de is on show in the following contexts

. NORDIC GLASS exposition collective itinérante itinerant group exhibition >  20. 04. 2014 Pera Museum, Istanbul http://www.en.peramuzesi.org.tr/ 

 

. GLASSS exposition collective itinérante itinerant group exhibition et avec la participation de and with the participation of Lene BÞdker 28. 02 - 21. 04. 2014 Sophienholm, Lyngby, Danemark http://www.sophienholm.dk

 

 

HELENE SCHMITZ est exposée dans le cadre de is on show in the following context

. EXPOSITION DES LAUREATS du PRIX CAMERA CLARA 2013 Julien Chatelin, 1er prix, 1st prize Helene Schmitz, finaliste, finalist 07. 03 - 05. 04. 2014 Central Dupon Images, Paris 74, Rue Joseph de Maistre – 75008 Paris

 

Pour un complément d’information, merci de contacter : For further information, please contact: Maria Lund, Marion Bahy-Baril ou Margaux Brugvin mardi - samedi 12h-19h Tuesday - Saturday 12-7pm tél. (+33) 01 42 76 00 33 port.- mobile (+33) 06 61 15 99 91

e-mail galerie@marialund.com

www.marialund.com

 

 

 

 

 

GALERIE MARIA LUND 48 rue de Turenne - 75003 Paris - France tél. (+33) 01 42 76 00 33 - fax (+33) 01 42 76 00 10  galerie@marialund.com www.marialund.com  

Posté par leramo à 10:01 - Permalien [#]

22 février 2014

Hommages à Park Inhyuk, artiste peintre coréen qui expose à la Galerie 24Beaubourg, Paris - et à à Jean-Paul Lespagnard, plastic

 

Blog intime d’Andreas T. : récits et photos de ses rencontres avec les modèles photo du MPC 49

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

Accueil du blog photo Sexpop Art 2 : http://andreasthomarel.canalblog.com

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN : http://andrasthomarel.canalblog.com

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

www.FaceBook.com/thomarel

 

Hommages à Park Inhyuk, artiste peintre coréen qui expose à la Galerie 24Beaubourg, Paris

Dans sa peinture, « le temps le temps est à l’œuvre comme s’il s’agissait d’un matériau à part entière dont la substance imprègne le processus de création à différents niveaux. »

 - à Jean-Paul Lespagnard, plasticien et créateur de vêtements qui expose sa culture Pop à la Galerie des Galerie aux Galeries Lafayette, Paris et les tirages photographique de sa drôle d’abeille.

 

Quelqu’un m’a brossé ce paysage sordide de la psyché contemporaine (Etes-vous d’accord ?) :

Vide intérieur, avidité, haine de soi, misère et saleté, fonctionnement délirant des appétits, grossièreté des rapports humains, veulerie des esprits et des cœurs (je ne me souviens plus de la suite, la liste était longue).

 

Tout est de l’ordre de l’intime. Quand on s’habille, c’est de l’ordre de l’intime ; quand on met des lunettes noires… . Tout est de l’ordre de l’intime. Tout exprime ce que nous sommes.

 

En 2013, les français : 3 h 46 par jour devant leur petit écran plus 7 minutes par jour devant leur ordinateur, tablette ou smartphone.

 

David Rondeau, l’écrivain-diplomate raconte dans son livre Vingt et plus, Journal, Flammarion, que les conseillers de Nicolas Sarkozy, président de la République, comme Mme Catherine Pégard organisaient des réunions avec des écrivains sous différents prétextes, et le conseiller Dominique Antoine, lui en a donné la raison : « Il faut donner un vernis de culture à notre président ».

 

Le même raconte qu’il était dans un taxi avec Johnny Hallyday qui devait l’amener à l’aéroport d’Hambourg. Johnny tenait un grand verre de vodka à la main. Le taxi n’allant pas suffisamment vite, celui-ci jette son verre sur le chauffeur en hurlant : « Tu pourrais aller plus vit non ! » Il s’en suivit un grave accident.

 

« Prends garde à la tristesse, c’est un vice. » Flaubert

Posté par leramo à 09:53 - Permalien [#]

13 février 2014

Galerie Polad-Hardouin, Paris

 

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

 

Accueil du blog photo Sexpop Art : http://andreasthomarel.canalblog.com

 

-

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN: http://andrasthomarel.canalblog.com

 

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

 

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

 

www.FaceBook.com/thomarel

 

 
 

Invitation

 
 

Chers amis,

 

Nous serons heureux de vous accueillir autour d'un verre

avec Timothy Archer et Christophe Boursault,

le jeudi 20 février à partir de 19 h.

La galerie restera ouverte jusque 22 h.

Cette exposition se terminera le mercredi 26 février à 19 h.

 
 
 

Nos prochains rendez-vous à la galerie sont les suivants :

- Dans le cadre de la Saison du dessin :

Ayako David Kawauchi, Livre à vivre
Caroline Demangel, Souffle
Daphné Chevallereau, Terre de lune, nous régaleront de leurs propositions.

Vernissage le jeudi 13 mars

Et pour conclure la saison parisienne :

Sabhan Adam
Vernissage le mardi 6 mai

 

Hors les murs :

Timothy Archer
à Marcq-en-Baroeul
Exposition du 15 mars au 13 avril
Galerie Septentrion

Emmanuelle Renard
La collégiale Saint Pierre La Cour Le Mans
Exposition du 25 avril au 1er juin

Elizabeth Garouste
HÃŽtel de Ville du Mans
Exposition du 30 avril au 30 août

Emmanuelle Renard
à Bâle
Galerie Bernard Reuter
Exposition du 31 mai au 30 juin

 

 

Galerie Polad-Hardouin
86 rue Quincampoix
75003 Paris
+33 (0)1 42 71 05 29
contact@polad-hardouin.com
www.polad-hardouin.com

 

Invitation

 

Dear friends,

We are delighted to invite you for a drink with

Timothy Archer and Christophe Boursault,

on Thursday 20 February from 7 pm

The gallery will stay open until 10 pm

The exhibition will close on Wednesday 26 February at 7 pm

 
 
 

Our next events at the gallery:

-In the framework of the “Saison du Dessin”:

Ayako David Kawauchi, Livre à vivre
Caroline Demangel, Souffle 
Daphné Chevallereau, Terre de lune, will delight us with their artistic proposals

Opening on Thursday, 13 March

And to conclude our Paris season:

Sabhan Adam
Opening on Tuesday 6 May

 

Extra muros :

Timothy Archer
in Marcq-en-Baroeul
Exhibition from 15 March to 13 April
Septentrion gallery

Emmanuelle Renard
La collégiale Saint Pierre La Cour Le Mans
Exhibition from 25 April to 1 June

Elizabeth Garouste
HÃŽtel de Ville du Mans
Exhibition from 30 April to 30 August

Emmanuelle Renard
in Basel
Bernard Reuter gallery
Exhibition from 31 May to 30 June

 

 

Galerie Polad-Hardouin
86 rue Quincampoix
75003 Paris
+33 (0)1 42 71 05 29
contact@polad-hardouin.com
www.polad-hardouin.com

Posté par leramo à 10:29 - Permalien [#]

12 février 2014

Prix Icart, Elsa Guillaume, galerie RX Ivry-sur-Seine

 

Blog intime d’Andreas T. : récits et photos de ses rencontres avec les modèles photo du MPC 49

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

Accueil du blog photo Sexpop Art 2 : http://andreasthomarel.canalblog.com

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN : http://andrasthomarel.canalblog.com

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

www.FaceBook.com/thomarel

 

 

Prix Icart 2014 12 02 2102
Elsa Guillaume

Elsa Guillaume a obtenu son diplôme des Beaux-Arts de Paris en 2013. L’artiste qui a vécu plusieurs années à Londres et a exposé dans divers pays (Russie, le Japon, Turquie…), s’inspire de l’univers aquatique pour nous livrer une série d’œuvres en céramique.

Cut Squid représente un céphalopode débité en dix morceaux soigneusement disposés sur une table qui fait office à la fois de table de dissection et de table de banquet. En nous transportant dans cet univers aseptisé, presque chirurgical, l’artiste nous offre une vision imagée des viscères de l’animal. 

http://www.elsaguillaume.com

 

Iris legendre

 

Née en 1988 à Versailles, Iris Legendre a obtenu son diplôme aux Beaux-Arts de Paris en 2012. Depuis 2010, elle a eu l’occasion d’exposer ses œuvres en France, au Portugal et en Australie, où elle a étudié dans le cadre d’un programme d’échange au Sydney College of the Arts. Cette artiste a déjà été gratifiée par deux prix et plusieurs publications.

Ses œuvres interrogent la notion d’hérédité. Iris Legendre perçoit la généalogie comme une contagion familiale à laquelle on ne peut échapper. Quand elle plante des épingles sur un portrait ou recouvre un corps de grains de poivre, cela évoque une tumeur, un châtiment qui condamne une seconde fois ces ancêtres. En se confrontant ainsi à la mémoire – et à ses fantômes – l’artiste soulève des questions qui touchent au plus profond de l’intime.         

http://www.irislegendre.com

 

La Boule, 2013
Installation vidéo

Anna-Lena Tsutsui

Née en Allemagne, Anna-Lena Tsutsui débute sa formation artistique en 2006 à l’atelier Dieter Kiessling. Par la suite, elle étudie aux Beaux-Arts de Paris dont elle sort diplômée en 2013. Dans la même année, elle devient “Meisterschülerin” (maître élève) de Dieter Kiessling. Anna-Lena Tsutsui participe à de nombreuses expositions à travers le monde (France, Allemagne, Serbie, États-Unis, Russie, Cuba, Chine).

Dans La Boule, l'impossibilité de sortir de l'action déclenchée, qui est devenue incontrôlable, exprime le désespoir de l'artiste et de toute une génération. Ces derniers dépendent d'un système d'exploitation des ressources naturelles qui ne peut pas être ralenti et qui mène à une destruction fatale. Trois vidéos en boucle invitent le spectateur à suivre le parcours incontrôlable et destructif d'une boule en béton dans des structures d'exploitation diverses. Des fleurs ont poussé à travers des trous réalisés dans la sphère. Gouvernée par une force anarchique, la boule écrase ces fleurs tout au long de son chemin. 

http://www.annalenatsutsui.net

 

Posté par leramo à 14:57 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 février 2014

Comité Théodule

 

Blog intime d’Andreas T. : récits et photos de ses rencontres avec les modèles photo du MPC 49

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

Accueil du blog photo Sexpop Art 2 : http://andreasthomarel.canalblog.com

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN : http://andrasthomarel.canalblog.com

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

www.FaceBook.com/thomarel

 

 

Voici quelques propositions du Comité Théodule chargé récemment par Jean-Marc Ayrault de lui remettre un rapport sur « le renouvellement en profondeur de l’approche des questions d’intégration en France » :

- autoriser le voile à l’école

- valoriser l’enseignement de l’arabe

- proposer une langue africaine dès le collège

- revisiter l’histoire de France (trop de mâles blancs hétérosexuels)

- etc.

« La civilisation commence avec l’identité » F. Mitterrand face book01  2014

----

L’une des clés pour une meilleure vie est de se servir de cette notion de « réalité seconde », cette fantasmagorie intérieure que possède chaque individu pour qu’elle le mène… non pas à sa perte en l’induisant à se tromper sur lui-même, mais en l’induisant à devenir autre, plus fort, toujours plus fort, à se construire pour accéder au processus d’humanisation qui ouvre tant d’horizons. A 

Morale extrême (à réfléchir) :

Lorsque la drogue, l’alcool et le sexe ne suffisent pas pour nous maintenir dans cette excitation  névrotique que réclame nos ambitions flasques et sordides, il ne faut pas hésiter à aller jusqu’à l’horreur pour l’entretenir. face book 01 2014

 

Cannabis

- addiction comme toutes les drogues

- décompensation psychotique possible en cas d’une fragilité psychotique

- désorientation

- hallucinations

- idées paranoïaques

- crise de panique

- angoisses profondes

- manque de motivation tant pour les activités usuelles que pour le travail

- risque d’infarctus du myocarde multiplié par cinq dans l’heure qui suit la prise

- risque d’accidents vasculaires chez les personnes jeunes

- risque d’accidents graves ou mortels multipliés par deux pour les conducteurs sous l’emprise de cette drogue.   Face book 01 2014

 

Réapprendre la colère, la révolte, le blasphème, la haine et ne pas avoir honte d’être heureux en ce monde.

 

On ne fait pas l’amour avec un corps, on fait l’amour avec un visage. Face book 2013

 

Cette phrase d’Albert Camus : « Les plongeons rentrés laissent parfois d’étranges courbatures. »

 

En 1912-1913 Braque et Picasso invente le tableau-objet. La distinction entre peinture et sculpture est abolie.

 

Miro, 1933, pour sa série Peinture : Miro par des collages d’objets manufacturés, découpés dans des journaux qu’il dispose sur l’espace de feuilles de même format. Une fois cette panoplie de patrons accomplie, il se met à peindre.

 

Posté par leramo à 09:51 - Permalien [#]
Tags : , , ,

Hommage à Elliott Erwitt, à l’écologiste Pierre Rabhi et Marion Cottillard et Mi Zhou. A la galerie Valentin expose

 

Blog intime d’Andreas T. : récits et photos de ses rencontres avec les modèles photo du MPC 49

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

Accueil du blog photo Sexpop Art 2 : http://andreasthomarel.canalblog.com

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN : http://andrasthomarel.canalblog.com

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

www.FaceBook.com/thomarel

 

David Lynch, Elliott  Erwitt, à l’écologiste Pierre Rabhi et Marion Cottillard et Mi Zhou. A la galerie Valentin expose Patrick Saytour avec ses patterns décoratifs. Alexander Gronsky chez Polkagalerie,75003 Paris

 

 

1000 personnes par jour sont détectées cancéreuses

 

Le socialisme de maintenant ce n’est pas une idéologie économique… qui a fait faillite depuis longtemps, comme par exemple, les nationalisations de François Mitterrand en 1981, etc.

- ce n’est plus la recherche d’avancées sociales

- c’est, au travers d’un catéchisme socialo moraliste, la mise en place d’avancées sociétales, comme :

- le mariage pour tous

- la théorie du genre

- la fin de vie

-l’humanisme anti-carcéral (suppression de l’exécution des peines de prison pour les condamnations de moins de 5 ans de prison)

- la PMA (Procréation Médicale Assistée)

 

L’artiste doit trouver dans son environnement, sa géographie, son écosystème social, dans son contexte économique, ce qui a une valeur plus universelle et qui peut nous apprendre quelque chose du monde contemporain, quelque chose d’une histoire collective qui excède son lieu de vie. Face b 7 01 2014

 

« La véritable peinture doit appeler son spectateur, et le spectateur surpris, doit aller à elle, comme pour entrer en conversation. » Roger de Piles, Cours de peinture par principes, 1776

 

M. Cazeneuve, ministre du Budget a déclaré sur LCI et radio Classique vendredi (01 2014) que nous, la majorité « nous n’avons  aucune leçon, ni de vérité ni de transparence, à recevoir de la part de Nicolas Sarkozy (…) qui a laissé la France dans le mur… » L’ennui c’est que François  Hollande continue lui aussi à nous enfoncer dans le mur avec sa politique mise en oeuvre depuis 2012 fondée sur la rupture avec l’entreprise, sur une répression financière qui conduit a une rentabilité négative du capital qui a provoqué un exil des talents et des capitaux et fait de la France un repoussoir universel aux marchés et investissements

Fin Décembre 2013, la France comptait, 3,3 millions de demandeurs d’emploi. François Hollande n’est pas parvenu à inverser la courbe du chômage avant la fin de l’année 2013 comme promis.

Chômage : 7,6% en Grande-Bretagne

- 5% en Allemagne

- 6% aux Etats-Unis

contre 11% de la population active en France.

On note une reprise mondiale des flux d’investissements directs étrangers qui ont progressé de 11% en 2013

Malheureusement, hélas ! la France n’en profite pas.

Depuis la politique mise en œuvre par François Hollande entre mai 2012 et janvier 2014, les investissements directs étrangers en France se sont effondrés de 77% en 2013 par rapport à 2012. (Ils sont tombés à seulement 5, 7 milliards de dollars) Rapport 2013 de la Conférence des Nations unies. Mis dans Face 7 01 2014

Notons que :

Les investissements directs étrangers dans les pays émergeants ont progressé de 52%

Les investissements directs étrangers aux Etats-Unis sont de 159 milliards de dollars

- en Chine sont de 127 milliards

-en Russie sont de 94 milliards

- en Italie sont de 9,9 milliards

- en Espagne sont de 37,1 milliards

- en Allemagne, les investissements directs étrangers ont quadruplé (+ 392%)

 

----

 

Posté par leramo à 09:29 - Permalien [#]

20 janvier 2014

Julie Gayet

 

Blog intime d’Andreas T. : récits et photos de ses rencontres avec les modèles photo du MPC 49

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

Accueil du blog photo Sexpop Art 2 : http://andreasthomarel.canalblog.com

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN : http://andrasthomarel.canalblog.com

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

www.FaceBook.com/thomarel

 

 

Dans l’affaire supposée de la maîtresse de François Hollande le président de la République,  a eu un mauvais comportement. Un président d la République doit avoir une vie exemplaire sur tous les plans. Il est une autorité morale supérieure. Je veux dire qu’il ne doit pas, entre autres, défrayer la chronique sexuelle. Il a le droit d’avoir une maîtresse mais il doit faire en sorte que ça ne se sache pas. S’il ne le peut pas, il doit faire l’impasse sur sa relation amoureuse possible. La faute de M. Hollande c’est de défrayer la chronique.

 

La querelle sur le droit le droit à la vie privée des Hommes politiques est vaine. Depuis la nuit des temps les HP et les stars sont pourchassés par les médias. C’est pour ça que la royauté avait inventé l’Etiquette qui consistait à enserrer les princes et les princesses dans un faisceau d’interdictions pour les préserver des insinuations malveillantes des médias de l’époque. Maintenant, avec les nouvelles technologies tout le monde est paparazzi. Tout particulier flash, clic ! stars et HP qu’il rencontre et met sur Internet ou vend les photos à Closer. Le voyeurisme est inscrit dans nos gènes. Disons qu’avec Internet il s’épanouit et pour ne pas être en reste les journaux traditionnels suivent. Il s’en suit que devant cette réalité, c’est à l’homme politique et aux stars à faire attention, à être discret.

 

 

http://www.staragora.com/news/manuel-valls-n-est-plus-maire-d-evry-mais-garde-son-salaire/445816

via Le Canard Enchaîné

Obligé de quitter ses fonctions de mairie au nom du non-cumul des mandats, le nouveau locataire de la Place Beauvau s'est en effet consolé en gardant un même niveau de salaire... Alors que ses collègues du conseil municipal émargent à 1 100 euros mensuels, Manuel Valls s'est ainsi vu octroyer par la ville, sur vote dudit conseil, un salaire supérieur fixé à 1 700 euros nets, somme qui s'ajoute donc aux 9 396 euros de son salaire de ministre.

Lire aussi : Brad Pitt bientôt maire ?

S'il promet de remplir pleinement ses fonctions de conseiller municipal, Manuel Valls aurait dû se douter que cette histoire allait à l'encontre de l'effort symbolique de baisse budgétaire voulue par François Hollande dès son arrivée à l’Élysée.

"C’est absurde. Les ministres ne sont pas encore payés tant qu’ils sont encore députés. Je garde mes indemnités de député et d’élu local, à la baisse. Après, je serai de toute façon écrêté", a tenu à réagir l'intéressé.

 

Ce qu’il faut c’est un protectionnisme modéré envers les produits chinois pour préserver nos emplois et avertir les européens qu’il entraînera une baisse de leur niveau de vie.

 

Pour éviter le cafouillage qu’a occasionné le spectacle Le Mur de Dieudonné, je suis non pas pour un rétablissement de la censure, mais pour de lois spécifiques (ça existe déjà pour les particuliers) qui interdiraient, par exemple, tout spectacle à caractère raciste ou antisémite

 

Je ne comprends pas pourquoi Rachida Dati et Nathalie Kosciusko-Morizet -                      NKM Paris 2014 accepte de donner une interview de deux heures à une chaîne de télévision

qui les feront tourner en bourrique, elle devrait le savoir vu leur expérience. Ce sont elles qui se plaignent hier soir sur canal+ qu’elles faisaient la gueule parce que les journalistes ne cessait de leur demander si elles étaient fâchées et posaient tout le temps les mêmes questions lénifiantes. Six minutes d’interview c’est suffisant.

 

Comment une entreprise (Maury-  peut-elle déposer un plan de licenciement de 3000 personnes sur 5000 du jour au lendemain. On peut supposer que le CA s’est dégradé depuis des années. Pourquoi n’a-t-elle pas réagi ? Qui lui a donné de l’argent à fond perdu. Je ne comprends pas.

 

Le sens de la vie n’est pas dans la quantité d’argent qu’on a ou qu’on gagne. Le sens de la vie est ailleurs.

 

En France le chômage atteindra vraisemblablement 11% à la mi-2014, tandis qu’il sera descendu à 6,9% en Allemagne. La Grande-Bretagne prévoit pour cette année une croissance de 2,2% ; la France n’est pas certaine d’atteindre 0,9%. (Ivan Rioufol, Le Figaro 10 01 2014, blog : le figaro.fr/rioufol) Comme le président de la République François Hollande nous a enfumé tout au long de cette année 2013 avec sa promesse de l’inversion de la courbe du chômage qui n’a pas eu lieu, on peut légitimement se demander si cette affaire sentimentale Julie Gayet n’est pas un chef-d’œuvre de mystification pour nous faire oublier sa promesse non tenue. La première qualité d’un homme politique c’est de savoir habilement communiquer pour endormir les esprits.

 

Si vous voulez être bien reçu par vos petits enfants, comblez-les de cadeaux.

 

Tchekhov écrivain de la compassion.

 

1923 Roy Lichtenstein : « Je ne saurais dire pourquoi je fais cela mais je pense que c’est pour établir le plus élaborés des archétypes possible. »

 

Posté par leramo à 09:58 - Permalien [#]

13 janvier 2014

Rachida Dati et Nathalie Kosciusko-Morizet, et Dieudonné N

 

Blog intime d’Andreas T. : récits et photos de ses rencontres avec les modèles photo du MPC 49

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

Accueil du blog photo Sexpop Art 2 : http://andreasthomarel.canalblog.com

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN : http://andrasthomarel.canalblog.com

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

www.FaceBook.com/thomarel

 

Hommage à Maria Friberg à la galerie Bendana Pinel, 4, rue du Perche, 75003 Paris

Hommages à Stanislas Guigui qui expose à La galerie Particulière, 16, rue du Perche, Paris 75003 ; Renaud Auguste-Dormeuil à la Fondation Ricard, Paris ; Gilles Coulon à la Galerie Particulière ; Eric Bourret à la Galerie Lazarew, 14 rue du Perche, 75003 Pars ; Anne-Marie Schneider à la Galerie Peter Freeman, Inc. Paris.

 

Dans l’affaire supposée de la maîtresse de François Hollande le président de la République,  a eu un mauvais comportement. Un président d la République doit avoir une vie exemplaire sur tous les plans. Il est une autorité morale supérieure. Je veux dire qu’il ne doit pas, entre autres, défrayer la chronique sexuelle. Il a le droit d’avoir une maîtresse mais il doit faire en sorte que ça ne se sache pas. S’il ne le peut pas, il doit faire l’impasse sur sa relation amoureuse possible. La faute de M. Hollande c’est de défrayer la chronique.

 

Ce qu’il faut c’est un protectionnisme modéré envers les produits chinois pour préserver nos emplois et avertir les européens qu’il entraînera une baisse de leur niveau de vie.

 

Pour éviter le cafouillage qu’a occasionné le spectacle Le Mur de Dieudonné, je suis non pas pour un rétablissement de la censure, mais pour de lois spécifiques (ça existe déjà pour les particuliers) qui interdiraient, par exemple, tout spectacle à caractère raciste ou antisémite

 

Je ne comprends pas pourquoi Rachida Dati et Nathalie Kosciusko-Morizet -                      NKM Paris 2014 accepte de donner une interview de deux heures à une chaîne de télévision

qui les feront tourner en bourrique, elle devrait le savoir vu leur expérience. Ce sont elles qui se plaignent hier soir sur canal+ qu’elles faisaient la gueule parce que les journalistes ne cessait de leur demander si elles étaient fâchées et posaient tout le temps les mêmes questions lénifiantes. Six minutes d’interview c’est suffisant.

 

Comment une entreprise (Maury-  peut-elle déposer un plan de licenciement de 3000 personnes sur 5000 du jour au lendemain. On peut supposer que le CA s’est dégradé depuis des années. Pourquoi n’a-t-elle pas réagi ? Qui lui a donné de l’argent à fond perdu. Je ne comprends pas.

 

Le sens de la vie n’est pas dans la quantité d’argent qu’on a ou qu’on gagne. Le sens de la vie est ailleurs.

 

Si vous voulez être bien reçu par vos petits enfants, comblez-les de cadeaux.

 

Tchekhov écrivain de la compassion.

 

1923 Roy Lichtenstein : « Je ne saurais dire pourquoi je fais cela mais je pense que c’est pour établir le plus élaborés des archétypes possible. »

Posté par leramo à 12:36 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 janvier 2014

Galerie Schwab Beaubourg / Jean Rustin

 

Blog intime d’Andreas T. : récits et photos de ses rencontres avec les modèles photo du MPC 49

Accueil de ce blog Modèles Photo : http://andreathomarel.canalblog.com/

Accueil du blog photo Sexpop Art 2 : http://andreasthomarel.canalblog.com

Accueil du blog ART CONTEMPORAIN : http://andrasthomarel.canalblog.com

Site « Rendez-vous » : http://athomarel.free.fr

Vidéos : www.dailymotion.com/thomarel

www.FaceBook.com/thomarel

 

 

Galerie Schwab   Beaubourg <edouard.schwab@hotmail.fr>                                                                      

À: 

athomarel@free.fr     

Objet: 

Vernissage de l'exposition Jean Rustin - jeudi 16 janvier 2014

Partie(s): 

                             
   

        

   
   

2

   
   

15005_Rustin_J_02.jpg

   
   

image/jpeg

   
   

60,54 KB

   
   

        

   

 

 

         
   

Ce     message a été écrit dans un autre jeu de caractères que le votre. S'il     n'est pas affiché correctement, cliquez     ici pour l'ouvrir dans une nouvelle fenêtre.

   

Chers amis,
   
    Nous vous souhaitons une très bonne année 2014, pleine de belles
    découvertes artistiques.
   
    Nous essaierons d'y contribuer en vous présentant dans les prochains mois
    des artistes magnifiques : les portraits pleins d'humanité de Dominique
    Renson, les puissantes sculptures et peintures de Coskun, l'extraordinaire
    série sur La Divine Comédie de Sereirrof, une exceptionnelle collection
    d'encres de Roland Cat, les toiles pleines de fantaisie et de charme de
    Tof Vanmarque.
   
    Et pour initier cette série d'expositions personnelles, une exposition,
    prévue de longue date, de dessins de Jean Rustin, cet immense artiste qui
    vient de nous quitter, le 24 décembre, à l'âge de 85 ans, et dont nous
    présenterons, du 15 janvier au 15 février, 35 dessins, encadrés,
    s'échelonnant de 1997 à 2008.
   
    Vous êtes naturellement conviés au vernissage, qui aura lieu jeudi 16
    janvier, de 18 à 21h.
   
    Bonne année encore.
   
    Edouard et Thierry Schwab
    Galerie Schwab Beaubourg
    35, rue Quincampoix 75004 Paris
    Tél. : 01 42 71 12 16
    Mardi au samedi de 12h à 19h
    Métro Chatelet, Rambuteau ou Les Halles - Parking Sébastopol les Halles ou
    Beaubourg
    www.galerieschwabbeaubourg.com
   
    Né le 3 mars 1928 à Montigny-lès-Metz, en Moselle, Jean Rustin est un des
    rénovateurs de la figuration française à l’aube des années 1970. Longtemps
    censuré, considéré comme le peintre le plus redoutable de la seconde
    moitié du XXe siècle, il a imaginé une représentation misérabiliste de l’
    homme où triomphe autant l’humain que la peinture, déchargée de toute
    connotation culturelle, sociale et temporelle.
    Il arrive à Paris en 1947 à l’âge de 19 ans et s’inscrit aux Beaux-Arts,
    suivant des cours dans l’atelier d’Untsteller. Il rencontre Elsa qu’il
    épouse en 1949. Ensemble, ils traversent des décennies d’histoires qui
    auront une influence certaine sur sa peinture.
   
    Initialement abstrait, dans la veine de Cobra, Jean Rustin était reconnu
    et apprécié à Paris. Une importante rétrospective organisée par Pierre
    Gaudibert, au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris en 1971, marquera
    toutefois profondément et définitivement la carrière de l’artiste. Il sera
    en effet bouleversé par la vision de l’ensemble de ses œuvres qu’il jugera
    dès lors «trop belles», « trop facile ». Cette date marque un tournant
    décisif dans son travail. Il décide de se détacher de toutes les
    influences et seul, dans son atelier de Bagnolet, il entame une quête de
    cette figuration si singulière qu’on lui connaît.
   
    Il réussit ainsi une vraie rupture. Il réinvente un vocabulaire pictural
    conjugué à toute une série d’observation et d’expériences humaines qui le
    mènent inexorablement vers son sujet : l’humanité mise à nue, présentée
    dans sa vérité, sans détours ni faux-fuyants. Sa représentation des hommes
    sera considérée comme une vanité contemporaine par les penseurs, critiques
    et écrivains.
   
    Depuis les années 1973/74, Jean Rustin n’a jamais remis en cause son choix
    : la peinture figurative. Une exposition de ses œuvres a été      organisée
    par Evelyne Artaud à Créteil en 1982. Elle fut très controversée et en
    partie censurée pour motif de pornographie. En 1984, les éditions de
    l'Equinoxe publient une série d'entretiens menés par Michel Troche,
    accompagnés de textes de Bernard Noël et de Marc le Bot, qui pendant
    longtemps vont accompagner de leurs plumes l'oeuvre de Jean Rustin. En
    1991, une importante monographie est publiée en Angleterre, rédigée par
    Edouard Lucie-Smith. En 1996, la revue Enfer numéro 2, éditée par Claude
    Roffat. Ces deux ouvrages marquent un tournant dans l’approche et la
    compréhension de l’œuvre de Jean Rustin. En 1994, une rétrospective de la
    figuration a lieu à Oberhausen ( Städtische Galerie und Ludwig Institut
    Schlosz Oberhausen).
   
    Au tournant de l’an 2000, Maurice Verbaet et Corinne van Hövell
    réinventent la Fondation Rustin établie à Anvers (Belgique), vitrine
    permanente de l’œuvre de Jean Rustin ouverte au public. Elle propose une
    antenne parisienne pendant cinq ans (entre 2007 et 2012). Depuis, son
    œuvre est exposée dans de très nombreux musées ou lieux publics en France
    et à l’étranger. La Halle Saint Pierre à Paris, le consacre en 2001, puis
    l’Hôtel de Ville de Paris - dans le cadre d’une importante exposition sur
    le thème de la commune - en 2004. En 2005 le Musée Frissiras d’Athènes
    organise une rétrospective de l’œuvre.
   
    Jean Rustin est décédé le 24 décembre 2013, à l’âge de 85 ans.

   

 

 

Posté par leramo à 06:41 - Permalien [#]
Tags : , , , ,



Fin »